Deuil et recueillement au Collège

Dès samedi midi, des étudiants de Natolin se sont rassemblés pour une minute de silence
Dès samedi midi, des étudiants de Natolin se sont rassemblés pour une minute de silence

La vague d’attentats terroristes des 13 et 14 Novembre ont mis en émoi la communauté universitaire du Collège d’Europe. En deuil, celle-ci a tenu à se rassembler lundi 16 Novembre, à l’initiative des étudiants français pour rendre hommage aux victimes.

Nous sommes particulièrement touchés dans cette histoire : les portraits de jeunes adultes victimes ou recherchées par leurs proches défilaient ces derniers jours dans les médias comme sur les réseaux sociaux. Ils avaient notre âge. Beaucoup étaient étudiants ou enseignants. Ils avaient les mêmes habitudes : sortir un vendredi soir, aller au concert, dîner au resto entre amis. De toutes les couleurs de peau, de toutes les origines, de tous les milieux sociaux. C’est la France dans sa diversité qui était meurtrie. Ce n’est pas que la France, mais aussi 19 autres pays qui ont vu leurs enfants lâchement assassinés ce soir là : de l’Allemagne à l’Égypte.

Lundi midi, les étudiants de Bruges ont respecté une minute de silence en hommage aux victimes
Lundi midi, les étudiants de Bruges ont respecté une minute de silence en hommage aux victimes

De nombreux étudiants du Collège, pas seulement des Français, sont restés collés à leur téléphone dans la nuit de vendredi à samedi, en attente de nouvelles, parfois contradictoires, de leurs proches. Certains étaient à Paris même, habitant proche des lieux des attaques, et sont restés cloîtrés chez eux une grande partie du week-end. Plus tragique encore, quelques-uns ont perdu des connaissances ce week-end ou sont toujours en attente de nouvelles des innombrables blessés. Tous sont bouleversés par la violence et le caractère inédit en Europe de telles attaques.

Moment de recueillementC’est dans ce contexte particulièrement douloureux que nous nous sommes réunis ce lundi – dès samedi midi, des étudiants de Natolin s’étaient réunis pour une minute de silence – pour un moment de recueillement et, malgré l’organisation tardive, en présence d’une partie du corps enseignant, du Recteur du Collège, d’un représentant de l’Ambassade de France et du Maire de Bruges. Dans la cour de la bibliothèque, nous avons fait silence à midi, en même temps que celle-ci avait lieu partout en France et dans de nombreux endroits en Europe et dans le monde. C’était l’occasion pour les étudiants de rappeler que nous continuerons à participer à un Paris considéré par les terroristes comme dépravé en raison de son esprit de fête et du mixage culturel qui s’y opère, d’appeler à la paix et la fraternité et, encore plus important, de rappeler que la France n’est pas seule dans l’épreuve. La veille des attentats de Paris, le Liban était ainsi touché par la plus grosse attaque terroriste sur son sol depuis le début des années 1990 et ce n’est malheureusement que l’exemple le plus récent de la longue suite de tragédies qui ensanglante le Moyen et le Proche Orient du fait des terroristes. Pour conclure, nous avons entonné en chœur la Marseillaise et l’Ode à la Joie, hymne de l’Union européenne. Ce mardi matin s’est tenu un nouveau moment de recueillement au sein du département d’études politiques.

=> Homepage | Page d’accueil

Follow us on twitter ! Like our facebook page !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s